Gradus ad Parnassum - Cours d'écriture musicale
email

mot de passe

<< Retour au chapitre

Unité 7.2 - Chez Haydn, chez Mozart, chez Chopin



Sources

Mozart - Fantaisie en ré mineur K397
- source audio : https://www.youtube.com/watch?v=OYiz_u0tDwM&t=99
- interprète : Mitsuko Uchida
- source partition : http://conquest.imslp.info/files/imglnks/usimg/f/f7/IMSLP56448-PMLP01869-Mozart_Werke_Breitkopf_Serie_20_KV397.pdf
Haydn - Sonate en La Majeur, Hob.XVI:12, Trio de menuet
- source audio : https://www.youtube.com/watch?v=8R3nnf5NNNU&t=228
- interprète : Eduard Kunz
- source partition : http://javanese.imslp.info/files/imglnks/usimg/5/5e/IMSLP109692-PMLP01667-Haydn-Piano_Sonate_No12-XVI12-Roitzsch.pdf#page=4
Chopin - Prélude n°20 en ut mineur, op.28
- source audio : https://www.youtube.com/watch?v=-nNtTddPtKw&t=36
- interprète : Stephane Nicault
- source partition : http://javanese.imslp.info/files/imglnks/usimg/3/3f/IMSLP254000-PMLP02344-39087013480829op28.pdf#page=32

2 commentaire(s)

Par apprenti sorcier, écrit le 21/02/2017 à 00h27
bonsoir,

j'étudie l'harmonisation du Prélude op.28 n° 4 de Chopin en mi mineur avec une descente de basse quasi chromatique de sol à si. Je pense avoir compris tous les accords et leur progression, j'y retrouve des piliers en tons de mi, do ,la mais aussi des accords intermédiaires qui assurent le "glissendo" comme la dominante en sol ou la sixte augmentée française en lam ou accords avec retard ou appoggiature. Bref j'essaie d'y mettre le plus de cohérence possible mais je ne vois pas tout. Si vous avez quelques pistes...
Merci pour tout
Par Jean-Louis Fabre, écrit le 22/02/2017 à 12h10
Bonjour,
c'est un prélude particulièrement subtil que ce quatrième prélude en mi mineur, et son harmonie peut parfois être déroutante, en effet.Il m'est trop difficile de procéder à son analyse ici. Mais vous me demandez quelques pistes. Je suggère tout simplement de bien prendre en compte les nombreux retards et par conséquent de focaliser l'analyse sur les notes réelles.
On a ainsi la suite d'accords suivante: sol si mi, fa# la ré#, fa bécarre sol# ré, mi sol do# et sib soprano, mi fa# do la, ré# fa# do la, etc.. donc pratiquement un chromatisme intégral, toutes les voix s'abaissant, grosso modo. Après, certes, l'analyse peut et doit être plus fine, en n'excluant pas les retards, et dans certains cas, en les prenant pour des notes réelles. Pardonnez ma brièveté, mais il est difficile de faire plus dans ce cadre.
Bon travail!
bien cordialement
Jean-Louis Fabre

Ajoutez votre commentaire:

votre pseudo

votre email

votre commentaire